TyMlc Magnétisme, Reiki Usui, Barreur de feu, Vitaponcture

                                          Toujours disponible, jamais nuisible

Blog

afficher :  plein / résumé

Bienfaits du Trampoline

Publié le 25 octobre 2016 à 5:25 Comments commentaires (0)

Faites du trampoline pour renforcer vos os !

Saviez-vous que, lorsque les astronautes passent un séjour dans l’espace, ils perdent près de 40% de leur masse osseuse ? À leur retour sur Terre, ils doivent faire de l’exercice pour stimuler les cellules de leur organisme qui vont aider à récupérer cette masse osseuse. Mais il y a plus intéressant. Après une série de tests, la NASA a conclu que la meilleure forme d’exercice pour une récupération optimale se faisait sur un appareil ressemblant à un petit trampoline. En faisant sauter les astronautes quotidiennement sur ce trampoline, la récupération de leur masse osseuse était accélérée. Le « Rebounding » (eh oui, c'est le mot de la Nasa), plus efficace que la natation ou le jogging

Comment la NASA en est-elle venue à dire que rebondir est une des formes d’entrainement les plus efficaces et complètes qui soient ? C'est très simple, en rebondissant, l’organisme va solliciter muscles et organes, sans pour autant les soumettre à un effort excessif. Les ressorts absorbent l’impact du poids du corps et ménagent les ligaments, les os, les articulations et la colonne vertébrale. C’est une activité physique qui convient donc à la fois aux sportifs, aux enfants, aux adultes et même – et surtout – aux seniors. L'avantage avec le rebondisseur, c'est que l'on peut aussi bien sauter énergiquement que pratiquer des exercices doux et lents, certains pouvant même être faits en position assise. Il est aussi possible d’y ajouter une barre d’appui en complément, pour les besoins en rééducation et les problèmes de handicap. Si vous n’avez que dix minutes pour faire du sport Quand l’hiver arrive, beaucoup de gens qui pratiquent volontiers un sport à la belle saison deviennent frileux pour aller faire du sport dehors. Courir une heure sous la neige, pédaler dans le vent glacé, voilà qui ne motive guère. Pourtant, il faut bien continuer à être dynamique et ne pas se laisser aller pendant la période hivernale. Le rebondisseur permet de pratiquer une activité physique régulière, à la maison, sans contrainte de temps. La NASA considère que trente minutes de sport au sol équivalent à dix minutes sur un rebondisseur. En dix minutes, vous allez stimuler tous vos organes et les 638 muscles de votre corps. Sautez pour stimuler votre système lymphatique

En utilisant un rebondisseur, c’est comme si l’on se faisait un drainage lymphatique. Le cœur est le moteur de la circulation sanguine, il agit comme une pompe qui fait se mouvoir le sang dans votre corps. Mais le moteur de la circulation lymphatique, c’est le mouvement régulier de votre corps, et rien d’autre. Si vous bougez, vous faites circuler votre lymphe. C’est grâce à elle que notre organisme déplace et élimine les toxines et les déchets. Cela a pour effet de renforcer le travail des émonctoires. Reins, intestins, poumons, peau, foie vont être stimulés et entraîner une meilleure détoxication du corps. Le mouvement, meilleur traitement pour les articulations Des articulations qui ne travaillent pas s’abîment. De même, si vous ne sollicitez pas régulièrement vos tendons, ils se raidissent, et si vous ne stimulez pas vos ligaments, ils perdent de leur souplesse. Autant dire que le mouvement, c’est la santé ! En utilisant le rebondisseur, vous luttez donc contre l’arthrose, les rhumatismes et bien d’autres maux liés à l’âge (problèmes d’équilibre ou de coordination). Sans compter que vous allez retrouver des sensations agréables, un sentiment de liberté, comme lorsque vous étiez enfant et que vous sautiez sur votre lit. Rebondir, c'est rester jeune. Quelques conseils pour bien utiliser un rebondisseur Durée des exercices : Il est recommandé pour un résultat optimal d’utiliser le rebondisseur au moins un quart d’heure, trois fois par semaine. L’idéal reste d’en faire dix minutes tous les jours. Quels exercices ? De nombreuses figures sont possibles sur un rebondisseur. Difficile de s’ennuyer lorsqu’on a une telle variété d’exercices à sa disposition. Du simple jogging lent sur la toile en passant par des mouvements de rebond en position assise ou à genoux, on peut travailler la rotation, l’équilibre, renforcer la musculation en sautant, en rebondissant, en utilisant des haltères ou une corde à sauter. Quand pratiquer ? Quand vous en avez envie. Mais je vous recommande de sauter dès le matin pour une stimulation intensive de l’activité lymphatique. Cela vous réveillera et vous permettra d’activer l’élimination des déchets. Vous serez alors en forme pour la journée. À faire et à ne pas faire quand on utilise un rebondisseur • Commencez toujours par vous échauffer pour faire monter le pouls petit à petit et trouver un rythme qui vous convient. • Tout comme vous aurez commencé progressivement, terminez la séance de la même façon. • N’interrompez jamais brusquement l’entraînement. • Veillez à toujours avoir le bassin et le dos droits, ainsi que les genoux souples. • Évitez d’être raide, regardez en avant, utilisez vos bras pour garder l’équilibre. • Faites les choses à votre rythme, apprenez à connaître vos limites pour ne pas vous pousser à bout. • Méfiez-vous du lendemain. Vous rebondissez et vous vous amusez bien, mais n'oubliez pas que les muscles des jambes et des chevilles vont être sollicités et que vous ne le constaterez que le lendemain, alors soyez plus raisonnable qu'un enfant. • Écoutez de la musique en faisant du rebondisseur, c’est plus amusant ! Un appareil qui trouve son utilité partout et pour tous Bien entendu, vous pouvez vous procurer un simple trampoline de petite taille dans les grandes surfaces de sport et globalement, les bénéfices pour l'organisme seront les mêmes qu'avec un rebondisseur. Toutefois, sachez que le trampoline mis au point par la NASA n’a vraiment rien à voir avec un jouet. C'est cet appareil que l'on trouve dans certains centres de remise en forme ou dans les écoles pour améliorer la psychomotricité des enfants. Il est également entré chez les thérapeutes et dans les hôpitaux pour être utilisé dans la rééducation proprioceptive. Solide, muni de ressorts résistants et d’une toile indéchirable qui reste ferme et souple, ce rebondisseur a été soumis à des tests approfondis en Angleterre et en Suisse. Contrairement à un trampoline, il ne vous éjecte pas, il vous centre. Trampolien ou rebondisseur, c'est vous qui voyez, en fonction de votre budget, mais rappelez-vous que cet exercice va stimuler le système lymphatique, la circulation, il va améliorer la coordination, muscler le corps et lui rendre sa tonicité. C’est en tout cas ce que des ouvrages comme « Jump for joy » du docteur James White ou « Jumping for health » du docteur Morton Walker corroborent. Alors pour être heureux, envoyez-vous en l’air... Et portez-vous mieux !

Merci à Caroline Morel

Les informations et services proposés dans cet article ne constituent ni directement, ni indirectement une consultation médicale. Les informations fournies sont destinées à améliorer et non à remplacer la relation directe entre le patient et les professionnels de santé. En aucun cas, les informations et services proposés ne sont susceptibles de se substituer à une consultation, une visite ou un diagnostic formulé par votre médecin ou peuvent être interprétées comme assurant la promotion de médicaments. Vous ne devez pas mettre en oeuvre les informations publiées dans cet article pour la formulation d'un diagnostic, la détermination d'un traitement ou la prise et/ou la cessation de la prise de médicament sans consulter préalablement un médecin généraliste ou spécialiste. La responsabilité de cette page facebook et de son éditeur ne pourra être recherchée au titre de l'information et des services proposés dans cet article, et vous acceptez que l'utilisation de ces informations et services s'effectue sous votre seule et entière responsabilité, contrôle et direction.

Le jus de citron salé pour les migraines

Publié le 17 octobre 2016 à 9:35 Comments commentaires (0)

Le jus de citron salé peut stopper votre migraine en quelques minutes

La recette magique contre la migraine: Vous avez besoin de trois choses: de l’eau, du jus de citron et deux cuillères à café de sel de bonne qualité. Mélangez les ingrédients, buvez et attendez quelques minutes. Le sel doit être de bonne qualité. Le sel rose de l’Hymalaya convient parfaitement car il est très riche en fer, en minéraux et oligo-éléments essentiels (y compris le magnésium.) Manger du sel rapidement vous aidera à élever les niveaux de sérotonine, ce qui permettra d’apaiser la douleur et l’inflammation. Est ce que cette recette est faîtes pour vous? Les migraines affectent près de 1 personnes sur 10. Elles font partie des 20 motifs principales des arrêts de travail. Consultez la liste des symptômes pour évaluer si vous avez une migraine et si l’eau de citron Salée pourra vous aider: • tête lancinante • Nausée • Vomissements • Engourdissements • picotements • Vertiges • Sensibilité à la lumière, au bruit, ou l’odeur (ou tous à la fois) • Douleur qui dure de 2 à 72 heures Pourquoi avons-nous des migraines ? Pour les malchanceux qui font partie des 10% des personnes affectées par la migraine, la question est souvent: «Pourquoi moi?». Bien souvent, le stress peut être une cause de la migraine. La consommation d’alcool également peut entraîner des migraines. Les allergies peuvent déclencher une réaction en chaîne qui se transforme en une migraine. Les carences en vitamines et minéraux peuvent également provoquer une migraine. La cause la plus courante semble être la déshydratation et un déséquilibre électrolytique. Déshydratation Contrairement à ce que vous pensez, vous pouvez être déshydraté même si vous buvez beaucoup d’eau. Lorsque le niveau d’électrolytes dans votre corps est faible, votre corps travaille pour éliminer l’excès d’eau. Il s’agit de l’état d’homéostasie. Par ailleurs, les migraines elles-mêmes peuvent causer la déshydratation, situation qui peut donc se transformer en cercle vicieux. Dans ce cas les migraines peuvent durer des jours, le temps pour votre corps de trouver un équilibre qui fournit la bonne hydratation. Electrolytes Les électrolytes sont des minéraux dans votre corps, avec une charge électrique positive. Ces électrolytes sont chargées d’assurer ou favoriser de nombreuses réactions dans votre corps. Notamment, le soutien des fonctions nerveuses, la régulation du système cardio-vasculaire, et la régulation des fonctions musculaires. Le magnésium joue également un rôle important dans votre corps, en particulier dans le cas de migraines. Le magnésium est un anti-inflammatoire naturel et de nombreuses théories convergent vers le fait que les migraines sont en réalité une réponse inflammatoire.

Extrait : Le Mag des Thérapeutes Le magazine des médecines alternatives et complémentaires

Ces informations sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de ces écrits, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de ces textes ne pratique à aucun titre la médecine lui-même et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

3 astuces pour des dents saines et blanches

Publié le 17 octobre 2016 à 9:30 Comments commentaires (0)

Trois astuces pour des dents saines et blanches

Astuce 1 : ajoutez une goutte d’huile essentielle à votre dentifrice Quatre fois par semaine (pas plus), on peut ajouter à sa dose de dentifrice une goutte d'huile essentielle de tea tree ou de citron bio. L'essence de citron bio est réputée assainissante pour la sphère buccale. Elle blanchit les dents en quelques semaines seulement. Cette simple goutte de zeste d’écorce de citron bio, mélée à une dose de dentifrice, s’avère plus efficace qu’une autre astuce que vous connaissez peut-être et qui consiste à frotter sur les dents l’intérieur de la peau d’un citron. L’huile essentielle de tea tree quant à elle préserve efficacement la blancheur des dents ainsi que l'hygiène de la bouche. Elle assainit rapidement et durablement, mais je ne vous cache pas que son gout»t est moins agréable. Si vous optez pour cette solution, choisissez une huile essentielle pure et 100 % naturelle uniquement 

Astuce 2 : ajoutez une pincée de bicarbonate de soude Une à deux fois par semaine, on peut ajouter une toute petite pincée de bicarbonate de soude alimentaire à sa dose de dentifrice. Certains dentifrices en contiennent d’ailleurs déjà dans leur formule. Cette poudre alimentaire légèrement abrasive révèle la blancheur des dents. Au contact de l'eau, de la salive et du dentifrice, le bicarbonate « polit à» l'émail des dents sans l’abimer. Contrairement à ce qui est dit parfois, il fond rapidement et ne peut donc pas endommager sérieusement les dents. Il convient cependant de pratiquer un brossage très doux et de ne pas utiliser le bicarbonate plus de deux fois par semaine. Petit bonus : le bicarbonate assainit la bouche et prévient la mauvaise haleine !

Astuce 3 : faites un bain de bouche à l’hydrolat Votre dentiste vous a déjà certainement recommandé un bain de bouche régulier pour prévenir les caries et assainir au mieux les dents et la bouche. Il a bien raison ! Oui mais voilà, beaucoup de formules sur le marché sont alcoolisées ou truffées d’ingrédients synthétiques. Pour une version plus douce, plus naturelle, mais tout aussi efficace, saviez-vous qu’on peut utiliser un hydrolat de menthe poivrée bio ou de laurier noble bio ? L’hydrolat est l’eau, très faiblement chargée en molécules aromatiques, qui a servi à distiller une huile essentielle. Cette eau aromatique est fréquemment utilisée en cosmétique. Si on opte pour un bon hydrolat de menthe rafraichissante ou de laurier assainissant , on a là un excellent bain de bouche à utiliser comme n’importe quel produit du rayon dentaire, mais en mieux. ;)

LE GARDASIL

Publié le 13 mars 2015 à 2:40 Comments commentaires (0)

LE GARDASIL 9,

NEUF FOIS PIRE QUE LE GARDASIL

Il n’y avait pas eu assez de dégâts avec le Gardasil, on va donc en remettre une couche à l’usage des crédules et des ignorants qui vont continuer à jouer la vie de leurs filles à la roulette russe.

Nous sommes soumis à une médecine de Frankenstein qui a le culot de se proclamer humaniste et préventive !

Le 10 décembre 2014 , la FDA (Food & Drug Administration) américaine a en effet approuvé l’utilisation d’une version censée être nouvelle et « améliorée » du Gardasil, qui sera commercialisée sous le nom de Gardasil 9.

Selon la lettre d’approbation de la FDA, cette action a été prise sans consultation du VRBPAC (Comité consultatif pour les vaccins et autres produits biologiques), alors que cet organisme est responsable de l’examen et de l’évaluation des données concernant la sécurité, l’efficacité et l’utilisation appropriée des vaccins et des produits biologiques connexes.

Ainsi donc, Marion Gruber, Directrice du bureau de recherches et examens concernant les vaccins (CBER) a considéré qu’il n’y avait aucune préoccupation spéciale et aucune controverse connue concernant l’approbation du nouveau Gardasil 9. Ceux qui croient encore que la FDA, avec ses comités associés, est constituée de fonctionnaires obligés d’agir dans le meilleur intérêt du public vont finir par tomber de haut.

Si l'on compare la composition du Gardasil et du Gardasil 9 :

D’abord, on voit que la dose d’aluminium qui faisait déjà pas mal de dégâts dans l’ancien Gardasil a été doublée (225 mcg/500 mcg). Une recherche rapide sur PubMed pour la toxicité de l’aluminium chez l’homme révèle pas moins de 1650 articles scientifiques qui ont été publiés sur le sujet (peut-être est-ce encore insuffisant ?). Trois injections de Gardasil 9 sur un an, cela fera 1500 mcg d’aluminium qui vont s’ajouter à celui d’autres vaccins scrupuleusement effectués selon le calendrier vaccinal.

Ne me dites pas que le CBER n'est pas conscient de cela – ses soi-disant responsables ont déjà emmené à l’abattoir tellement de jeunes avec d’autres vaccins tueurs… C’est simplement de la routine !

Le polysorbate, et surtout le borate de sodium (mort aux rats), sont toujours fidèles au poste.

Pourquoi la dénomination Gardasil 9 ? Parce que de 4 souches de HPV, on est passé à 9, ce qui fait passer la charge protéinique HPV de 120 à 240 mcg dans le vaccin. Mais il y a encore de la marge avec les souches cousines existantes. Aussi pourra-t-on bientôt envisager un Gardasil 12, puis un 18, et même un 30… Soyons fous ! (Et surtout irresponsables, puisque légalement inattaquables.)

 La notice du Gardasil : une insulte au genre humain !

 Les risques potentiels évoqués ci-dessus font pâle figure en comparaison de certaines bombes qui sont larguées dans le reste de la notice du Gardasil 9.Or, selon cette notice, le pourcentage d’événements indésirables graves recueillis au cours du suivi (jusqu’à 48 mois) est de 2,3%. Il était de 2,5% pour le Gardasil première version. Tu parles d'un progrès ! Pour rappel, selon la FDA, un événement indésirable grave doit correspondre à l’un des critères suivants :

 décès,

mise en danger de la vie,

hospitalisation,

invalidité ou dommages permanents,

anomalie congénitale / malformation congénitale,

nécessité d’intervention en vue d’éviter un dommage permanent.

 Faisons un simple calcul : on peut estimer à 2 300 le nombre d'effets secondaires graves pour 100 000 personnes qui se feraient vacciner avec le Gardasil 9. Le taux de diagnostics de cancer du col de l’utérus aux États-Unis est de 7,9/100 000. Y a-t-il un médecin qui serait prêt à anticiper 2 300 événements indésirables graves pour tenter de prévenir 7,9 cas de cancer du col de l’utérus ? 

Autre information passée sous silence jusqu'ici : le pourcentage de maladies auto-immunes déclenchées par le vaccin. Pour le Gardasil, le taux était de 3,3% (à ajouter aux événements indésirables graves...); pour le Gardasil 9, ce sera encore 2,4%. C'est moins, convenons-en, mais c'est trop !

Enfin, dernier chiffre effrayant : 27% des femmes ayant reçu le Gardasil 9 dans les 30 jours après le début de leur grossesse ont perdu leur enfant ! Mais il ne faut pas s'inquiéter, nous explique-t-on, car le pourcentage est identique dans la population générale. D'accord, mais alors pourquoi seulement 12% des femmes ayant reçu le Gardasil classique dans les 30 jours après leur grossesse ont, elles aussi, perdu leur enfant ? Le Gardasil ancien les a-t-il protégées ?

Tout professionnel de santé qui lit l’ensemble de la notice et continue à recommander l’utilisation du Gardasil ou du Gardasil 9 n’est rien moins qu’un tueur à gages (protégé par la loi) !

Source des données: http://www.initiativecitoyenne.be

 Merci à Michel Dogna


Remèdes d'exception

Publié le 27 février 2015 à 0:40 Comments commentaires (0)

 

 

BEST OF REMEDES GRATUITS

AVC - TUMEUR CEREBRALE

Méthode thermo-différentielle de GARDELLE :

Vessie de glace sur la tête avec linge interposé + compresse chaude sur le ventre avec bouillotte par dessus - 3 séances d'1 heure - tous les jours, jusqu'à résultat

BRONCHITE

Méthode macrobiotique : Enveloppement thorax avec serviette éponge très chaude humide - 20 mn, en renouvelant l'eau chaude toutes les 7 mn.

Encore améliorée, en utilisant de l'infusion de gingembre râpé.

(Moins barbare que les cataplasmes de moutarde, et aussi efficace).

COLITE - GASTRITE - COLIQUES : CAPILLOTHERAPIE de SALMANOFF

 serviette mouillée très chaude sur le ventre

+ bouillotte par dessus (pour éviter le refroidissement de la serviette)

Séance : 20 minutes - soulagement immédiat

CONCRETIONS CALCIQUES - BECS de PERROQUET

Méthode naturopathique Marchesseau :

Cure d'eau distillée (non injectable, en pharmacie).

Boire 1 bidon de 10 litres en 8 jours. Ne pas renouveler.

CRISE CARDIAQUE, en attendant les secours

Tousser en permanence et respirer profondément.

Avaler 2 à 3grammes d'aspirine.

Méthode Dr J.A. (shoot de sucre) : absorber, si possible, de l'eau miélée toutes les 5 mn. La douleur devrait cesser.

En plus, si l'on peut, enveloppements bien chauds du thorax (avec serviettes humides bien chaudes).

CRISE de FOIE : CAPILLOTHERAPIE de SALMANOFF

 serviette mouillée très chaude sur le foie, devant et derrière

+ bouillotte par dessus (pour éviter le refroidissement de la serviette)

Séance : 20 minutes - soulagement immédiat

GANGRENE jambe

Méthode thermo-différentielle de GARDELLE :

Vessie de glace sur le site avec linge interposé + compresse chaude sur le ventre avec bouillotte par dessus + bouillotte sous l'autre pied - en permanence jusqu'à résolution (une dizaine de jours, en moyenne)

HERNIE HIATALE

Elle est due à un rétrécissement de l’œsophage, ce qui crée une poche au dessus de l’estomac

Elle peut entrainer : douleur – reflux gastrique – accélération cardiaque

Manipulation :

Partez de la pointe du triangle costal (haut de l’estomac)

- Appuyez fortement avec le bout des doigts des 2 mains superposées

- Inspirez à fond

- Glissez en profondeur les doigts vers le bas en suivant la côte G

- Recommencez plusieurs fois

Résultat immédiat

MAUX de GORGE - APHONIE : CAPILLOTHERAPIE de SALMANOFF

 Compresse froide autour du cou

Séance : 20 minutes - soulagement immédiat

ONGLES INCARNES

COMMENT EVITER LA CHIRURGIE QUAND ON A UN ONGLE INCARNE :

Constatation :

- les bords en coin de l'ongle s'enfoncent en poussant dans la chair, ce qui provoque inflammation et grande douleur.

Technique :

- on prend un cutter et on fait des petites incisions sur le dessus de l'ongle, on peut aussi râcler avec une râpe, pour faire des petits copeaux d'ongle, bref, on abime tout le dessus de l'ongle dans son milieu.

Explication :

- ainsi l'ongle, au lieu de pousser vers l'extérieur, va mettre toute sa vitalité à se réparer et il va pousser en épaisseur de façon à reprendre sa forme initiale.

- en 1 seule fois, le problème est résolu, le lendemain il n'y a plus de douleur.

OTITES : CAPILLOTHERAPIE de SALMANOFF

1 - compresse chaude sur l’oreille + compresse froide autour du cou

Changer toutes les 5 minutes - Temps total, 20 minutes

Soulagement immédiat et guérison définitive, en 2 ou 3 séances

2 - en curatif et en préventif, jus de citron, 2 ou 3 gouttes dans l’oreille, 2 fois dans la journée

PANARIS - ANTHRAX sur MEMBRES

Cataplasmes coudes ou genoux (selon) avec :

- saindoux ou graisse de coco (coprah) + feuilles de plantain pilées + sel de mer non trafiqué (non ionisé;), à poids égal en mélange pour faire une pâte. Laisser en place la nuit.

POUSSEES de TENSION - ARYTHMIES CARDIAQUES - TACHYCARDIE

 Clapping chinois : frapper l'ensemble du dos, 1 coup par seconde, poing fermé, poignet souple. Habituellement, résultat en quelques minutes.

Ou/et

Méthode Buchez :

Bain de pieds : l'un dans une bassine d'eau FROIDE, l'autre dans une bassine d'eau CHAUDE,

En plus, serviette humide bien chaude sur l'estomac en prétrissant en profondeur l'estomac, le tout pendant 7 minutes.

On peut avantageusement appliquer préalablement sur l'estomac, de l'huile essentielle de Petit Grain Bigarade.

Cette méthode rééquilibre immédiatement le système neuro-végétatif.

SEQUELLES AVC : hémiplégie, paraplégie, aphasie

Méthode thermo-différentielle de GARDELLE :

Vessie de glace sur la tête avec linge interposé + compresse chaude sur le ventre avec bouillotte par dessus - 3 séances d'1 heure - tous les jours, jusqu'à résultat

SINUSITE aiguë ou chronique

Méthode populaire :

Faire chauffer du vinaigre de cidre, le respirer au dessus de la casserole quelques secondes, 3 à 4 fois dans la journée.

Résultat assuré en 2 à 3 jours maximum.

Mais ne pas oublier que le problème vient toujours d'une intoxication intestinale.

TIQUE : comment la faire sortir en 20 secondes

Méthode d'un médecin :

Imprégner un coton de savon liquide et le poser sur la tique.

Elle va s'accrocher au coton.

Vitamine D pour les tout-petits

Publié le 3 janvier 2015 à 4:00 Comments commentaires (0)

Bonjour,

La plupart des pédiatres prescrivent des suppléments de vitamine D pour les tout-petits. En général, ils recommandent l'Uvestérol plutôt que le ZymaD ou l'Uvédose. Pourtant, c'est dans ce supplément que l'on trouve le plus d'additifs nocifs.

 Pour vous en convaincre, il vous suffit de vous rendre sur cette page de Doctissimo, page renseignée par le fabricant lui-même.

 Vous êtes bien assis ? Voici la liste des excipients :

 Propyl gallate (E310),

Sodium hydroxyde (E524),

Citron, Sodium édétate (E385),

Citrique acide (E330),

Sodium hydrogénophosphate,

Sorbique acide (E200),

Saccharine sodique (E954),

Huile de ricin polyoxyéthylénée,

Propylène-glycol (E1520),

Glycérol (E422),

Eau purifiée

 Et voici le résultat de mes recherches...

 J'ai étudié chacun de ces excipients grâce au livre "Danger additifs alimentaires" de Corinne Gouget et voici le terrifiant résultat de mes recherches.

 - Propyl gallate (E310) : À ÉVITER !

Risques : Hyperactivité, asthme, urticaires, insomnies, troubles digestifs, infertilité, infection du foie et des reins, lymphomes, cancer et diverses réactions allergiques.

 - Sodium édétate (E385) : À ÉVITER !

Risques : mauvaise absorption des minéraux, vomissements, diarrhées, crampes abdominales ou musculaires, troubles de la coagulation du sang, passage de sang dans les urines. Sur des animaux de laboratoire, l'EDTA a causé des dommages du métabolisme cellulaire endommageant ainsi les chromosomes. Cet additif particulièrement dangereux est interdit en Australie.

 - Saccharine sodique (E954) : À ÉVITER !

Forts risques d'allergie et certainement cancérigène.

- Propylène-glycol (E1520) : À ÉVITER !

Support et solvant pour additifs connu sous le nom d'antigel et on pourrait bien se demander si cela est indispensable

Merci à Michel Dogna

 

La transpiration

Publié le 15 décembre 2014 à 10:50 Comments commentaires (0)

Bonjour,

 

Nos aïeux ont longtemps gagné leur pain à la sueur de leur front. Mais aujourd'hui, dans notre monde sédentaire, tout ce qui n’est pas agréable, tout ce qui demande un effort « fait suer ». On fait donc tout pour ne pas suer.

On a inventé par ailleurs toute une cosmétique pour limiter notre transpiration dont beaucoup de gens usent et abusent aujourd'hui. Pourtant, la transpiration est le produit d’un mécanisme essentiel à notre survie et à notre équilibre. Ne pas transpirer suffisamment, c’est perdre en santé.La peau est en effet l’un de nos quatre principaux émonctoires, c’est même l’organe d’excrétion le plus étendu et le plus résistant dont nous disposons. Sous ce tissu sont parsemées 3 à 4 millions de glandes sudoripares que l’on trouve en plus forte concentration sous les aisselles, autour des parties génitales, dans les paumes de mains et de pieds.

 La sueur est la sécrétion de ces glandes sudoripares et la transpiration, phénomène sous contrôle du système nerveux sympathique, permet de l’évacuer par les pores de la peau. Ce processus est permanent, même en l’absence d’effort physique soutenu. Par « perspiration insensible », on évacue ainsi entre 0,5 et 1 l de sueur par jour, sous la forme imperceptible de vapeur...

 La transpiration a deux grandes fonctions :

 Elle permet à notre organisme de réguler sa température (thermorégulation) en la maintenant à 37° : l'évaporation de l'eau à la surface du corps absorbe la chaleur de la peau à raison de 600 calories en moyenne par litre de sueur.Elle permet à notre organisme d’éliminer les déchets organiques, les toxines et les toxiques. Pour ces derniers, c’est même la voie d’élimination la plus directe.

 Si vous voulez faciliter le phénomène de transpiration, il y a les plantes sudorifiques (sureau, tilleul) et les diurétiques, les plus connues. Certaines plantes offrent une action plus subtile. La sauge officinale aide à réguler la chaleur interne donc la transpiration tout en ayant un effet détoxifiant (les Indiens d’Amérique l’utilisaient dans les huttes de sudation).

 Il y a surtout les méthodes de sudation, autant de méthodes radicales pour accélérer l’évacuation des déchets, réguler la fonction de nos émonctoires (peau, rein...) tout en apaisant le système nerveux :

 Les bains hyperthermiques : ces bains chauds (jusqu’à 42/43°;) indiqués pour faire face aux virus (grippe) ou bactéries, détoxifient et créent «une fièvre artificielle» qui aide le corps à incinérer les micro-organismes pathogènes et les résidus métaboliques.

 Les bains d’air chaud : les saunas ou bains nordiques nettoient le corps en profondeur. A 80° (température létale pour les germes sous forme végétative, y compris les staphylocoques), 15 mn de sauna permettent d’évacuer près d’1 l d’eau et une quantité de métaux lourds équivalente à celle qu’éliminent les reins en 24 h.

 Les bains de vapeur : les adeptes des hammams ou des bains russes vous diront mieux que moi l’intérêt de la vapeur pour enrayer un rhume, soulager des maux de tête, des rhumatismes ou dissiper une gueule de bois...

 Mais il y aussi les bains de survaporation, les bains alternés (chaud-froid) de Kneipp, les affusions, enveloppements et cataplasmes (à l’argile) et bien d’autres techniques encore.

 Outre des bénéfices de santé, la pratique régulière de ces méthodes de sudation donne une belle peau, affine le corps et augmente notre potentiel de séduction. On le sait depuis belle lurette. La sudation occupe une place de choix dans la médecine ayurvédique ou dans les thérapies hippocratiques. Dans la plupart des traditions, suer « sang et eau » est en outre un moyen de se purifier l’esprit : le succès New Age des « sweat lodges » (huttes de sudation) empruntées aux Amérindiens et aux Eskimos illustre cette dimension spirituelle dont nous sommes si friands (reprenez avec moi : « Ani couni chaouani » !).

Dans tous les cas, une séance de sauna ou de hammam est bonne à prendre : ça rend beau et ça rend zen...

Merci à Dominique Vialard

PS : Vous retrouverez le mode d'emploi des plantes citées dans ce message sur le site plantes-et-sante.fr

Cocktail de Jarvis

Publié le 15 décembre 2014 à 10:35 Comments commentaires (0)

COCKTAIL DE JARVIS

Connaissez-vous le cocktail de Jarvis ? C'est un des remèdes les moins coûteux de la médecine naturelle et c'est aussi un de ceux qui ont le plus large spectre d'action. Pour confectionner vous-même ce cocktail, c'est très simple :

- diluer 2 cuillères à café de vinaigre de cidre et 1 cuillère de miel dans 100 ml d’eau riche en sodium, c'est tout...

Le vinaigre de cidre, sous forme de cocktail ou pris à la cuillère, présente bien des vertus thérapeutiques. En gros, il faut en prendre un demi-verre par jour, pendant trois semaines, puis cesser pendant une semaine, puis recommencer.

 Les indications ci-dessous montrent l’étendue de son spectre d’action : Faiblesse, fatigue, fragilité face aux microbes et virus Troubles cardiaques et circulatoires Troubles intestinaux Douleurs articulaires (arthrose, arthrite, rhumatismes, goutte) Troubles des reins et de la vessie Problèmes de dents et de bouche Problèmes de peau (Acné, inflammations cutanées...) Affections gynécologiques

C'est au médecin DeForest Clinton Jarvis que l’on doit la découverte des vertus préventives et curatives du vinaigre de cidre, dans les années 50. Jarvis a su expliquer son pouvoir curatif de façon simplissime : beaucoup de maladies proviennent de la déshydratation des cellules du corps. Leurs composants minéraux ne pouvant plus être rejetés, ni se dissoudre, s’agglutinent et se déposent dans les tissus. Et pour réhydrater les cellules malades, en douceur, rien de mieux que le vinaigre de cidre et son potassium qui rend à la cellule ses capacités d’assimilation, de stockage et d’élimination. Ça ne coûte presque rien d'essayer pendant trois semaines, alors faites le test du cocktail de Jarvis !

Prenez soin de vous.

PREBIOTIQUES, PROBIOTIQUES, SYMBIOTIQUES

Publié le 15 décembre 2014 à 8:50 Comments commentaires (0)

Prébiotiques, probiotiques, symbiotiques : que se cache-t-il derrière ces mots ?


Aliment fonctionnel, aliment diététique, aliment enrichi, functional food, nutraceutique, designer food, pharmafood, medifood, vitafood... autant de termes qui désignent des aliments ou des produits alimentaires commercialisés avec le message d’un bénéfice pour la santé. Ces aliments, que certains classent à la frontière entre aliment et médicament, jouent un rôle dans le main tien de l’état de bien-être ou de bonne santé de l’homme. Le but d’un aliment fonctionnel n’est pas de soigner, puisque son effet n’a aucune vertu thérapeutique, contrairement aux médicaments, mais de prévenir la survenue d’une maladie ou d’un symptôme

. Un aliment fonctionnel peut être : un aliment naturel pour lequel

un effet spécifique a été démontré, un aliment auquel un composant a été ajouté, un aliment dans lequel un composant a été remplacé, un aliment duquel un composant a été éliminé, ou encore un aliment dans lequel la biodisponibilité d’un composant particulier a été améliorée.

Vu l’importance de ces produits dans les étalages de nos magasins et dans la littérature scientifique, on peut prévoir le futur prolifique des aliments fonctionnels, tant au niveau commercial que sanitaire.

Mais ces produits sont-ils réellement bénéfiques pour la santé ?

Mots-clés : produits laitiers, aliment fonctionnel, probiotiques, prébiotiques, symbiotiques, allégation

1. Définitions des termes courants

Prébiotique : Ingrédient alimentaire, généralement non digestible (exemples inuline, oligofructose), dont la présence dans la lumière intestinale stimule la croissance sélective d’une flore considérée comme bénéfique pour la santé. Le prébiotique peut être considéré comme un aliment pour lesbactéries bénéfiques (non pathogènes) du côlon.

Probiotique : Micro-organisme qui, une fois ingéré, est susceptible de demeurer vivant lors du transit intestinal, et d’avoir un effet bénéfique (démontré;) sur la santé). Ces bactéries agissent dans la mesure où elles s’implantent sur la paroi du côlon aux dépends des souches indésirables ou pouvant produire des substances préjudiciables.

Symbiotique : Ce terme désigne tout aliment ayant à la fois un effet pré- et probiotique (ex : bifidobactérie + oligofructose). Un aliment symbiotique agit par l’action du prébiotique qui va favoriser le développement du probiotique et potentialiser ainsi l’effet bénéfiquede ce dernier sur la santé.

Aliment fonctionnel: Aliment qui, comparativement à un produit équivalent, présente un bénéfice nutritionnel sur la santé. L’aliment fonctionnelse caractérise donc par une valeur nutritionnellesupposée supérieure, en comparaison à l’aliment normal (ou initial). Flore intestinale : Population bactérienne diversifiée, 30’000 à 40’000 espèces, présente dans l’intestin au nombre d’approximativement 100'000 milliards. Laflore intestinale, dont le développement se termine plusieurs années seulement après la naissance, joue un rôle majeur dans la digestion.

Bifidobactéries : Bactéries en forme de Y qui croissent dans le lait et produisent de l’acide lactique par fermentation. Les bifidobactéries sont des micro-organismes présents naturellement chez l’homme tout au long de sa vie. Ces bactéries seraientnotamment prédominantes chez les enfants nourris au sein, comparativement aux enfants ayant consommé des laits industriels


Merci CLERC AURÉLIEN, PINNA ORIANA

 

Combattre les addictions

Publié le 15 décembre 2014 à 5:20 Comments commentaires (0)

Grâce aux scientifiques, on sait désormais mesurer l’indice addictogène des substances psychoactives. Cet indice représente le nombre de personnes devenues dépendantes par rapport à celles qui sont en contact avec cette substance. En France, l’alcool a un indice addictogène de 10 à 15%, comme le cannabis... La cocaïne est à peine plus addictogène, avec 15 à 17%. Le tabac et l’héroïne arrivent en tête avec 60% !

 

Si vous êtes un buveur, un fumeur de tabac ou si vous consommez de la drogue régulièrement, faites ce test : arrêtez vous pendant 3 jours. Si vous ressentez le manque, l'addiction vous guette.

Comment faire pour revenir en arrière ?

 Une fois installée, la dépendance relève du domaine médical. Mais si vous vous sentez seulement glisser sur la mauvaise pente de l’alcool, il est encore temps d’éviter de basculer irrémédiablement.

 La méthode naturelle qui fonctionne le mieux repose exclusivement sur les plantes médicinales.

 D’abord, réduire la dépendance nerveuse par des plantes relaxantes et équilibrantes. Rien de mieux, en la matière, que des plantes adaptogènes comme la rhodiola ou la schizandra.

Il faut ensuite soutenir le foie en stimulant les fonctions de drainage hépatique et notamment l’élimination rapide et complète des dérivés de l’éthanol, par une cure renouvelée d'artichaut (en suspension intégrale) ou de desmodium par exemple.

Enfin, il faut apporter à l’organisme des oligo-éléments et des vitamines pour stimuler les chaînes enzymatiques digestives souvent mises à rude épreuve. La spiruline, grâce à la biodisponibilité de ses composants, est le complément alimentaire tout indiqué.

Il y a enfin une plante essentielle dans toutes les cures de sevrages : le kudzu. Cette plante est employée depuis plus de 1 000 ans par les Chinois qui utilisent sa racine et ses feuilles pour favoriser le sevrage alcoolique.

 Il serait trop long dans ce court billet de vous détailler les propriétés de chacune de ces plantes ainsi que leur posologie. Renseignez vous. Sinon, il y a les molécules chimiques (disulfiram, naltrexone,acamprosate, baclofène) mais là... gare aux effets secondaires.

Merci à Clément Pierre


Rss_feed